Les plus lus

Pessah

Les lois de ‘Hol Hamoèd en clair

On peut jouer de la musique mais on ne peut pas écrire. On revêt de beaux habits mais on ne met pas les Téfiline. Les lois de ‘Hol Hamoèd en clair et précis.

| 23.04.19 | 01:00
Crédit : Shutterstock

Les jours entre le premier et le septième jour de Souccot, et les jours entre le premier et le septième jour de Pessa’h sont appelés ‘Hol Hamoèd. Voici les principales lois de ces jours.

 

Porter des habits de fête.

Acheter des cadeaux pour sa femme et ses enfants en l’honneur de la fête.

Ne pas mettre les Téfiline.

Se rednre à Jérusalem, dans les Yéchivot et au Kotel est une Mitsva, même de nos jours (où nous n’avons plus le Beit Hamikdach).

Effectuer un travail qui n’est pas en rapport avec la fête, est interdit.

Un travail qui peut causer une grande perte ou de gros dommages peut être autorisé.  Par exemple le courrier, les banques, les magasins d'alimentation, ou en cas de menace de licenciement. La règle est la suivante : si l’on sait que l’on va subir de mauvaises conséquences, il nous est alors permis de travaille.

Il est interdit d’acheter ou de vendre des produits dont on n’a pas l’utilité pendant la fête, sauf encore une fois si cela nous causera une perte.

Il est interdit d'imprimer des livres à ‘Hol Hamoèd.

C'est une Mitsva de couper les cheveux et de se raser avant la fête.

Il est interdit de couper et de raser  pendant ‘Hol Hamoed.

Il est permis de nettoyer la maison.

Il est permis de cirer les chaussures.

Il est permis de repasser.

Il est interdit de laver du linge à ‘Hol Hamoed, même si l’on en a besoin. Si l’on n’a vraiment plus de vêtement de rechange, on peut alors laver le nécessaire.

Filmer et enregistrer des sons est autorisé.

Il est permis de jouer d’un instrument de musique.

Il est interdit de célébrer un mariage à ‘Hol Hamoèd.

Il est interdit d'écrire comme nous avons l’habitude d’écrire. Si nous voulons écrire, il nous faut faire un changement dans notre façon d’écrire.