Les plus lus

Femmes

Birkat Hailanot : Dans la vie, l’important, c’est le chemin que l’on prend

Avez-vous déjà songé à quoi ressemblerait le monde sans arbres ? Sans fleurs ? Sans fruits ? Sans bourgeons ? Le Maître du monde nous a donné un monde plein de couleurs, de senteurs, de saveurs et de sensations.

| 05.04.19 | 01:00
Crédit : Flash90
Quelle différence y a-t-il entre un moment de paresse (Atsel) et un paresseux (Atslan) ? Entre avoir peur (Po’hed) et un peureux (Pa’hdan) ? La paresse, c’est un sentiment qui peut être ressenti une fois de temps en temps. Un paresseux, c’est quelqu’un dont la nature même est la paresse. La peur, on peut la ressentir parfois, mais un peureux, c’est celui qui est en permanence inquiet de tout ce qui se passe. La terminaison vient accentuer la répétition anormale de la chose.

De la même façon, dans la langue hébraïque, la lettre Noun à la fin de certains mots vient accentuer le caractère répétitif d’une chose. A l’inverse, nous avons aussi le mot miracle (Ness) et miraculeux (Nissan) !

Un miracle, c’est quelque chose qui n’arrive qu’une seule fois. Par contre, le mois de Nissan est un miracle permanent. La nature du  mois de Nissan c’est justement de nous combler de miracles. Le mois de Nissan est inauguré par une bénédiction particulière qui certifie elle-même d’un miracle : la bénédiction des arbres. Voici donc une explication des mots de cette merveilleuse bénédiction :

‘’Qui a fait Son monde sans aucun manque’’: Chaque juif est un monde en soi, un univers. Et à chacun, Hachem a donné ce qu’il lui faut et lui prodigue ce dont il a besoin. Le premier miracle c’est d’ouvrir les yeux le matin et de prendre conscience que, vraiment, il ne nous manque rien. Regardons autour de nous. Observons tous les bienfaits dont Hachem nous gratifie à chaque instant. En réalisant ce miracle, de réussir à voir dans la vie de tous les jours le bon et le positif, une pluie de bénédictions et de miracles se déversera sur nous et notre entourage.

‘’Et dont les créations sont bonnes’’ : Les gens qui nous entourent, nos proches, notre famille, nos amis. Tous ont été méticuleusement choisis pour que nous puissions réaliser notre rôle en ce monde. Tous et toutes sans exception : notre voisine du dessous, notre belle-sœur, notre belle-mère, notre mari, nos enfants… Et ils sont tous de bonnes personnes. Il faut juste les regarder avec le bon œil, favoriser le bénéfice du doute et remplir notre  cœur d’amour et de pardon.

‘’Et de bons arbres’’ : Avez-vous déjà songé à quoi ressemblerait le monde sans arbres ? Sans fleurs ? Sans fruits ? Sans bourgeons ? Si la nourriture n’avait aucun goût et que tout était gris et froid ? Le monde aurait vraiment l’air triste et ennuyeux, déprimant et sans-vie !

Le Maître du monde nous a donné un monde plein de couleurs, de senteurs, de saveurs et de sensations. Et dans quel but ?

‘’Pour que les hommes en prennent plaisir…’’ :Hachem souhaite que nous profitions de la vie qu’Il nous a donnée. Alors profite, et…
Achetons,
Mangeons,
Levons-nous le matin,
Nettoyons,
Cuisinons,
Et espérons ? Si nous attendons une délivrance, attendons-la dans la joie !

La bénédiction des arbres se récite sur les fleurs et non sur les fruits. Si les fruits sont déjà apparus sur l’arbre, on ne peut plus réciter la bénédiction. On récite en fait cette bénédiction sur le processus. Sur le chemin qui va mener à la formation du fruit. C’est cela que l’on bénit. Nous attendons tous quelque chose, alors attendons dans la joie. Le plus important dans la vie, c’est le chemin que l’on emprunte pour parvenir à destination. Alors profitons de ce beau chemin. Profitons et faisons aussi profiter les autres. Apprenons à sourire, à nous-mêmes et au monde.

Cette bénédiction est un miracle en soi et elle porte en elle l’amour et la beauté.