Les plus lus

Pessah

Pessa’h : ‘’Pour que tu racontes…’’

Chaque coin, chaque fissure est à examiner afin qu'il ne reste pas une miette de ‘Hamets. Pourquoi exige-t-on une vérification aussi stricte alors que le but est de se souvenir de la sortie d'Egypte avec célérité et rapidité ?!

Crédit : Shutterstock
Chaque coin, chaque fissure est à examiner afin qu'il ne reste pas une miette de ‘Hamets. Pourquoi exige-t-on une vérification aussi stricte alors que le but est de se souvenir de la sortie d'Egypte avec célérité et rapidité ?!
בחיפזון

Tentons d’abord de comprendre la différence qui existe entre la Matsa et le ‘Hamets.
Le ‘Hamets est une pâte qui a levé contrairement à la Matsa qui est une pâte qui n'a pas eu le temps de monter.
La différence entre ces deux pâtes est petite, mais la signification est grande. Etudions les ingrédients de chacun :
-Le ‘Hamets est lié à la poussière dans laquelle le blé a poussé.
-L'eau avec laquelle on pétrit la pate correspond à la Torah.
-Le feu qui permet de cuire, correspond à l'enthousiasme dans le service d’Hachem.
-et l'air qui vient faire gonfler la pâte correspond à l'orgueil.

Ce qui manque en réalité à la Matsa, c'est l'air, l'orgueil.

D'ailleurs, si l’on observe l’orthographe de ces deux mots, on constate que dans le mot Matsa מצה possède la lettre "Hé" qui est une lettre ouverte et qui est la base de toutes les lettres, lettre que l’on retrouve également dans le nom Divin de la miséricorde.
Le mot ‘Hamets, en revanche possède une lettre fermée qui fait référence à la bassesse et à la faute.  Nos Sages nous disent ainsi que le ‘Hamets ‘’gonfle d'orgueil’’ alors que la Matsa représente la modestie et l’humilité.

Seul celui qui fait un travail pour éliminer l'orgueil et développer la modestie pourra donner aux autres ce que lui-même a reçu par son propre travail.
Une question se pose alors :
Si c’est ainsi, pourquoi ne mangeons-nous pas la Matsa toute l'année ?
Car, d’après Rabbi Na’hman, les sept jours de Pessah, sont le moment le plus propice pour interdire le Hamets qui nuit juste à ce moment là. Les sept jours où nous consommons la Matsa, nous prenons en fait des forces pour affronter le ‘Hamets pour le reste de l'année.

Pessah c’est donc une opportunité qui nous est offerte pendant sept jours, pour nous permettre de développer l'humilité et chasser l'orgueil. Ce qui représente en réalité notre plus grand travail lors du nettoyage de Pessah.
 
Revital Tsadok.  Pessah Cacher Vessaméah !