Les plus lus

Développement de la personnalité

Rav Its’hak Fanger - Ne ratez pas votre vie à cause de la paresse !

Devenons un homme zélé, un homme de confiance qui accomplit rapidement les tâches lui incombant.

| 10.03.19 | 15:22
Crédit : Shutterstock

Nos Sages nous disent : ‘’Les personnes zélées s’empressent d’accomplir les Mitsvot’’ (Pessa’him 4a). A ce sujet nous dit le Ramhal : ‘’Vois combien la nature de l’homme est pesante ; façonné de terre épaisse, il ne désire ni effort, ni travail. Celui qui aspire à servir D. doit lutter contre sa nature et déployer tout son zèle à cet effet, car s’il s’abandonne à sa pesanteur, il ne réussira certainement pas.’’ (Messilat Yécharim, Sixième chapitre, éditions Ramhal). Ainsi, l’homme, du fait qu’il provient de la poussière de la terre, est, par nature, à l’opposé du zèle.

De plus, le zèle est une condition si ne qua non à la réussite et ce, dans tous les domaines. L’homme doit dépasser sa nature et prendre l’habitude d’agir avec zèle. Sinon, comme nous le dit le Ramhal ‘’il ne réussira certainement pas.’’
Levons-nous le matin avec empressement, peu importe les tâches que nous avons à accomplir. Ne cherchons pas des excuses inutiles, ne remettons pas au lendemain les choses que nous pouvons faire le jour-même et cessons de nous plaindre. La procrastination, c'est-à-dire, repousser les choses à plus tard, peut paraitre sur le moment, satisfaisant. On se réjouit de notre paresse sur l’instant. Mais en fait, nous connaissons la vérité et elle reviendra vers nous bien vite… Nous sommes perdants à cause de notre paresse. Pour quelques minutes de paresse, nous risquons des pertes considérables ! 

‘’Et ne dis pas, lorsque j’aurai du temps, je le ferai, de peur que tu n’aies pas le temps’’ (Avot 2, 4).
Nous voyons que les Tsadikim ont toujours agi avec zèle et empressement comme Avraham Avinou lorsqu’il reçut les trois anges ou pour le sacrifice d’Its’hak. Notre matriarche Rivka également a fait preuve de zèle. Et le Méssilat Yécharim de nous dire : ‘’Les Justes, tous leurs actes étaient accomplis avec empressement. Ils ne laissaient pas le temps passer avant de commencer la Mitsva’’.

Dans un autre domaine totalement différent, dans le monde des affaires, ceci est également tout à fait vrai et vérifiable. On remarque de suite les sociétés qui parviennent à répondre aux clients et à leur trouver des solutions immédiates. Les sociétés moins compétentes ne se presseront pas pour donner le service requis. Ils enregistrent les demandes des clients mais n’ont personne disponible pour les traiter…

Nous ne devons pas seulement imaginer cette image de nous-mêmes, mais essayer d’être véritablement ainsi. Arrêtons de repousser au lendemain. Ce qui est à faire doit être fait – aujourd’hui et maintenant !