Les plus lus

Education

UNE CONDITION SINE QUA NON POUR RÉUSSIR L’ÉDUCATION DE NOS ENFANTS

Si l’enfant ne ressent pas cet amour désintéressé de ses parents, ceux-ci n’auront alors aucune influence sur lui…

| 25.02.19 | 14:32
Crédit : Shutterstock
La Torah a établi que la responsabilité de la transmission de la Torah et de la foi en D.ieu reposerait sur les parents. En effet, Hakadoch Baroukh Hou a choisi Israël comme Son peuple, il leur a dévoilé Son existence et Sa Torah, et avec cela, Il a soumis aux parents la requête de transmettre à leurs enfants la foi et la crainte divine, à travers le récit de la sortie d’Égypte, le don de la Torah et son enseignement, comme il est dit :
  • « Afin que tu racontes à tes enfants et aux enfants de tes enfants, ce que j'ai fait aux Égyptiens… vous reconnaîtrez ainsi que je suis l'Éternel »(Chemot 10,2)
  • « Garde-toi… d'oublier les événements dont tes yeux furent témoins(au don de la Torah)Fais-les connaître à tes enfants et aux enfants de tes enfants ! » (Devarim 4,9)
  • « Moché leur dit : prenez à cœur toutes les paroles par lesquelles Je vous admoneste en ce jour, et que vous devez recommander à vos enfants pour qu'ils observent avec soin toutes les paroles de cette Torah. »(Devarim 32,46)
  • « Et Il ordonna à nos pères de les enseigner à leurs enfants » (Téhilim 78,5)
Par ailleurs, avant de leur transmettre Sa Torah, Hachem rappelle aux enfants d’Israël « Vous avez vu ce que J'ai fait aux Égyptiens ; Je vous ai portés sur les ailes des aigles, je vous ai rapprochés de Moi. »(Chemot 19,4) C'est-à-dire que Hachem tient à ce qu’ils sachent avec certitude qu’Il est un Père protecteur et aimant dont les actes sont uniquement dictés par Son amour et Son souci pour eux. Ce n’est qu’après avoir rappelé ce lien chaleureux et aimant de Père à enfant, qu’Hachem leur lègue ensuite Sa Torah et Ses commandements.

Ceci représente un enseignement capital pour nous les parents qui avons reçu la responsabilité de transmettre la Torah à nos enfants  : cette transmission ne peut se faire que si les parents donnent parallèlement  une Torat ‘Haïm-Une Torah de vie ! Donner la vie à l’enfant, c’est lui donner de l’amour, de l’attention, de l’affection, c’est veiller à combler tous ses besoins physiques, mais aussi émotionnels. Car l’enfant n’acceptera d’être "éduqué" que s’il a confiance en ses parents et sait parfaitement qu’ils n’agissent que par amour pour lui, pour son bien, son équilibre et son épanouissement. Si l’enfant ne ressent pas cet amour désintéressé de ses parents, ceux-ci n’auront alors aucune influence sur lui…

Nous allons étudier dans les semaines qui suivent ce que signifie aimer son enfant de façon désintéressée, comment éveiller ce sentiment envers "tous" nos enfants, même ceux qui nous donnent du fil à retordre… Nous évoquerons également les écueils rencontrés par certains parents face à des enfants "difficiles" et chercher ensemble des solutions pour vivre en compagnie des membres de notre famille une Torah de Vie !

Sarah Hassan est l'auteur du livre ''La femme juive : une Torah vivante''