Les plus lus

Téchouva

A ceux qui se demandent : ‘’Pourquoi on ne parle pas de moi comme on parle des gens célèbres ? Moi aussi je mets les Téfilines !’’

Fréquemment, Hidabroot publie des articles concernant telle ou telle célébrité israélienne qui décide de faire un pas vers le Judaïsme. Que ce soit en décidant de mettre les Téfiline, en mangeant Cachère ou autre. Et à chaque fois, nous recevons des réactions du style : ‘’Pourquoi ne parlez-vous pas de moi aussi ? Moi aussi je mets les Téfiline ! Moi aussi j’ai fait Téchouva !’’

| 25.01.19 | 09:37
A ceux qui se demandent : ‘’Pourquoi on ne parle pas de moi comme on parle des gens célèbres ? Moi aussi je mets les Téfilines !’’

De plus en plus de ‘’people’’ qui n’avaient plus aucune trace de judaïsme montrent des signes de retour aux sources. Celui-ci par la mise des Téfiline, celui-là par l’observance du Chabbat et cet autre par le fait de manger Cachère et de suivre des cours de Torah.

Tout le monde est à Ta recherche, Maître du monde !

Et ce retour aux sources, on en parle ! C’est connu, c’est photographié, c’est filmé ! Mais depuis, de nombreuses personnes, non-célèbres, revendiquent le fait qu’aucun de leurs actes –petits ou grands- ne suscite l’intérêt des médias. ‘’Pourquoi a-t-on besoin de leur approbation et de leur engagement pour montrer que le Judaïsme a raison ?’’ écrivent-ils.

Et ils ont raison.

Le judaïsme n’a besoin de l’aval de personne s’agissant de l’importance des Mitsvot qu’il contient. Le judaïsme n’a pas non plus besoin que l’on transforme en miracle extraordinaire la moindre Mitsva qu’un homme décide d’accomplir. Non, le judaïsme n’en a vraiment pas besoin ; il se suffit à lui-même.

En revanche, nous, simples juifs, nous en avons justement besoin. Qu’on le veuille ou non. Quelque chose se passe dans notre Néchama lorsque l’on apprend qu’une célébrité se rapproche du chemin de la Torah alors qu’elle vient tout droit d’un monde matériel et superficiel au possible, et ce, même si l’on parle d’un tout petit pas en avant.

Ces dernières années, nombreuses sont les personnalités qui ont avancé sur certains points de leur pratique religieuse. Ce n’est pas beaucoup. Ce n’est pas l’essentiel mais il ne faut pas nous attarder sur ce que cela leur procure à eux –laissons cela de côté- mais attachons-nous plutôt au sentiment que cela  crée chez nous.   

Je ne sais pas si cela est vrai aussi pour vous, mais moi, personnellement, même le plus petit pas fait vers la Torah de la part d’une personne célèbre me fait sentir que moi, la ‘’petite’’, –celle dont les actes accomplis lors de sa Téchouva n’ont jamais intéressé personne-  remporte haut la main le combat mené contre toutes les petites voix intérieures qui l’éloignent de sa propre vérité.

Avec ce type d’articles sur les « people », j’ai soudain la capacité de me prouver sous un autre angle (à moi-même et à personne d’autre) que le chemin que j’ai choisi voilà de nombreuses années est bien le chemin de la vérité et de la raison, face à l’alternative laïque. Et ainsi, je me sens des forces renouvelées en regardant le long chemin parcouru !

Si eux, méritent autant d’honneurs en ce monde uniquement pour avoir mis les Téfiline, parce qu’ils se sont rendus à la synagogue ou encore parce qu’ils ont écouté un cours de Torah mais n’ont pas encore accepté le joug des Mitsvot dans leur totalité, alors à quels honneurs moi et mes confrères auront droit dans le monde futur sur chaque petit acte réalisé ?
Evidemment, nous aurions tous voulu voir la récompense des Mitsvot accomplies, déjà ici-bas, en ce monde. Nous aurions tous souhaité une interview avec pour titre ‘’Un jour dans la vie de…’’ Nous aurions tous souhaité être l’objectif d’un projecteur éclairant de mille feux la merveilleuse Néchama qui brille en nous et dévoiler ses aspirations les plus profondes.
Mais, réfléchissons un peu. N’oublions pas que chaque ‘’prise de vue’’ est à double tranchant. Etes-vous réellement prêts à vous mettre à la place de ces célébrités à tous points de vue ? Voulez-vous vraiment être à la place de celui à propos duquel on écrit des choses un peu moins ‘’magiques’’ qu’il aurait accomplies ? Etes-vous prêts à prendre le risque d’être du côté moins ‘’paillette’’ de la presse ?

Car chaque chose a son prix. Et la pièce de monnaie, malgré son reflet brillant, possède bien deux faces…

Vous ne pouvez demander que l’on vous connaisse uniquement sous vos bons jours. Qu’en est-il donc des mauvaises choses ? Des erreurs ? Qu’en est-il de votre vie privée ? Je suis certaine que vous ne souhaiteriez pas étaler votre vie sans une bonne raison.

Aux yeux d’Hachem,  VOUS êtes les véritables célébrités !

Alors, avant de vous lancer dans la course effrénée vers la popularité, je pense qu’il faut s’arrêter un instant. Inspirer une bouffée d’air pleine d’Emouna. Et se rappeler une bonne chose : si le Saint béni soit-Il avait souhaité pour nous une autre voie, cela se serait passé sans pousser nous-mêmes la voiture de la vie… Si le Saint béni soit-Il avait voulu que vous passiez par le chemin de la célébrité, Il vous y aurait déjà conduit depuis fort longtemps.

Si vous n’êtes pas passé par là, ce n’est pas le signe que là où vous vous tenez aujourd’hui est moins important ! A contrario ! Justement de là où vous êtes, vous avez la possibilité d’acquérir beaucoup plus au niveau spirituel.
Tout ce que vous accomplissez à présent, et en particulier du fait que vous ne comptez pas et ne calculez pas vos actions, a une valeur infinie dans le monde futur !

Alors, retenez-bien une seule chose : aux yeux d’Hachem, c’est VOUS –vous qui accomplissez ses Mitsvot dans la discrétion, et sans qu’un projecteur ne soit en permanence braqué sur vous- qui êtes les véritables célébrités. Nos Sages n’ont-ils pas dit dans le Talmud (Baba Batra) : ‘’J’ai vu un monde à l’envers. Ceux d’en-haut, en bas. Et ceux d’en bas, en-haut’’…