Couple

Choix du partenaire dans le mariage : destin ou libre arbitre ?

Si mon conjoint m’est destiné d’avance, suis-je libre dans mes choix ? Sinon, y a-t-il un risque de se marier avec la mauvaise personne ?

Choix du partenaire dans le mariage : destin ou libre arbitre ?
Le Zohar explique que lorsqu’une âme est créée par Achem, cette dernière est conçue à la fois mâle et femelle. Lorsque vient le moment de descendre sur terre, celle-ci est en quelque sorte divisée en deux : la partie masculine prend place dans un corps d'homme, la partie féminine dans un corps de femme. Lorsque chaque conjoint parvient à l'âge adulte, Achem, dans sa providence, fait en sorte que les « deux moitiés » de rencontrent pour ne former à nouveau qu'une seule et même âme par les liens du mariage. 
 
Or le Zohar précise également que le conjoint d’un individu est également fonction de son comportement et de ses actions. En effet, au cours de la vie, une personne peut être amenée à changer, grâce à la mise en œuvre de son libre arbitre. Chaque membre du couple prédestiné est alors susceptible d’opter pour des chemins différents et ne plus être apte à correspondre à son conjoint prédestiné.
Achem se doit donc d’attribuer une « nouvelle moitié » à chaque conjoint, de sorte que le couple puisse parvenir à une configuration équilibrée et pouvoir s’entendre.
 
Comment le Créateur procède-t-il ?
 
Prenons l’exemple d’un couple dans lequel l'homme est davantage pratiquant que la femme. Le Zohar enseigne qu’Achem associera à cet homme une femme issue d'un autre couple dans lequel la configuration est inversée : la femme est davantage pratiquante que l'homme. De la sorte, chaque conjoint sera à même de pouvoir s’entendre avec sa « nouvelle moitié ».
 
Dès lors, cette nouvelle association ne correspond plus à la configuration initiale, celle de deux conjoints ne formant qu’une seule et même âme.
 
Cette nouvelle configuration a-t-elle une incidence sur les chances de réussite de ce « nouveau couple » ? Aucune. Les sages enseignent que dès lors que les « deux nouvelles moitiés » sont réunies sous le dais nuptial devant des témoins, elles deviennent une seule et même âme.  Un tel processus est évidemment complexe, et c'est la raison pour laquelle il est enseigné : "Achem lui-même associe les couples" ! 


D’après les enseignements du Rav Zamir Cohen.
Les plus lus
https://www.hidabroot.fr/