Elloul

Comment faire techouva durant les dix jours séparant Roch Hachana de Yom Kippour

10 conseils pour se mettre en route

25.09.17 | 19:42
Comment faire techouva durant les dix jours séparant Roch Hachana de Yom Kippour

1.       Bien qu’il est possible de se repentir à tout moment, la techouva, réalisée lors des dix jours de pénitence est agréé bien plus rapidement: « bien que la techouva et le fait d’implorer D.ieu soit positif de manière générale, lors des dix jours qui séparent Roch Hachana de Yom Kippour c’est extrêmement positif. Et c’est immédiatement agréé comme il est écrit : « cherchez D.ieu quand il est disponible ». (hilkhot techouva Rambam)

2.       Les dix jours de pénitences recouvrent tous les jours de la semaine et chaque jours il est recommandé de se repentir sur les fautes qui ont été commises ce jour-là. « Les sept jours entre Roch Hachana et Yom Kippour correspondent aux sept jours de la semaine et chaque jour il est bon de se repentir concernant l’étude et les mitsvots qui ont été négligés ce jour ci. Dimanche on réparera ce qui a été négligé tous les dimanches de l’année et lundi de même, ainsi de suite ». (chaar hakavanot au nom du Arizal)

3.       Pendant les dix jours de pénitence il est conseillé d’étudier dans des livres de moussar (morale juive) et voir ce que l’on peut arranger.

4.       Ceux qui ont l’habitude durant l’année de se reposer sur des permissions halakhiques plus permissives veilleront en cette période à s’appliquer afin d’être plus exigeant ainsi qu’il est rapporté dans le choulkhan aroukh.

5.       La techouva n’est pas seulement concernant les fautes commises mais aussi examiner la qualité des mitsvots qu’on accomplit.

6.       Durant les dix jours de pénitence il y a une inspiration divine qui introduit dans le cœur de l’homme des sentiments de techouva et il incombe à l’homme de les entretenir pour qu’ils y aient des résultats concrets.

7.       Celui qui aurait blessé son prochain sera tenu ces jours durant de se faire excuser.

8.     Les dix jours de pénitences on veillera à multiplier les mitsvots et la tsedaka ainsi qu’à se lever pour les selihots.

9.       Etant donné que ces jours sont critiques pour le jugement de l’homme il est préférable de diminuer ces activités profanes afin de pouvoir s’adonner à l’étude et à la techouva.

10.   Enfin il est souhaitable de prendre un moment par jour pour se recueillir sérieusement et s’introspecter.

Les plus lus
https://www.hidabroot.fr/