Vie juive

    Chabbat Hagadol

    Comparé à Yom Kippour : voici 15 données sur le ‘’Chabbat Hagadol’’, le ‘’grand Chabbat’’ qui précède Pessa’h.  

    testArray ( [type] => article [id] => 193125 [title] => Chabbat Hagadol [short_text] => Comparé à Yom Kippour : voici 15 données sur le ‘’Chabbat Hagadol’’, le ‘’grand Chabbat’’ qui précède Pessa’h.   [content] =>
    Notions de judaïsme
     
    Comparé à Yom Kippour : voici 15 données sur le ‘’Chabbat Hagadol’’, le ‘’grand Chabbat’’ qui précède Pessa’h.
     
    Ce Chabbat-là, deux miracles ont eu lieu, ce Chabbat purifie les Bné Israël de tout défaut ou faute, il est un préambule à la délivrance, il nous aide à revenir vers Hachem. Petit guide du Chabbat qui approche.
     

    1  Chabbat Hagadol, en souvenir du grand miracle : le Chabbat qui précède Pessa’h est appelé ‘’le grand Chabbat’’, en souvenir du grand miracle qui a eu lieu ce Chabbat. On rapporte dans le ‘’Tour’’, au nom du Midrach que lorsque les Bné Israël ont attaché le mouton à leur lit, les égyptiens ont demandé ce qu’ils allaient en faire, et les Bné Israël ont expliqué qu’il servirait de Korbane Pessa’h, sur l’ordre d’Hachem. Les Egyptiens étaient terrifiés à l‘idée que leur dieu serait sacrifié, mais ils ne protestèrent pas, et c’est ce miracle, qui eut lieu pendant Chabbat Hagadol,  que nous commémorons chaque année, le Chabbat précédant Pessa’h.
     
    2  Remerciement de la délivrance de l’être : le jour de Chabbat Hagadol, les Bné Israël ont accompli l’ordre divin de ‘’Michkhou ouk’hou lkhem’’, ‘’tirez et prenez pour vous’’ un mouton. Mais on explique aussi qu’ils se sont ‘’tirés, retirés’’ de l’idolâtrie, et qu’ils ont ‘’pris’’ part aux Mitswoths. C’est donc grâce au Chabbat qu’ils ont atteint ce degré, et l’on commémore donc cette délivrance de l’idolâtrie ce jour-là.
     
    3  Préambule à la délivrance : dans le ‘’levouch’’ on explique que ce Chabbat est appelé ‘’grand’’ car il constitue un préambule à la délivrance, comme il est écrit dans la Haftara : voici que je vous envoie Eliahou Hanavi avant l’arrivée du grand jour’’.
     
    4  Ce Chabbat est comparé à Yom Kippour, car il purifie les Bné Israël de tout défaut ou faute : le ‘Hidouché Harim compare ce Chabbat à Kippour. Ce Chabbat est ‘’grand’’, et Yom Kippour est appelé ‘’le grand jour’’, les deux purifient le peuple et sanctifient leur Néchamot.
    5  Tous les Chabbats prennent leur source, leur force, du Chabbat Hagadol (avant Pessa’h) et du Chabbat Chouva (avant Kippour) : le ‘’Ohev Israël’’ explique que les jours de la semaine puisent leur sainteté du Chabbat qui précède, et tous les Chabbat de l’année puisent leur sainteté dans celle de ce Chabbat Hagadol.
     
    6   Il faut revenir vers Hachem par amour pour Lui : Le Sfat Emet explique que ce Chabat ressemble au Chabbat Chouva qui précède Kippour, et qu’il faut faire Techvoua par amour pour Hachem, pour Le remercier, en quelque sorte, de nous avoir fait sortir d’Egypte et de nous avoir choisis pour peuple. Ce Chabbat est donc ‘’grand’’ car nous revenons vers Hachem grâce à sa ‘’grandeur’’.
     
    7   Le Chabbat comme souvenir de la sortie d’Egypte : une autre raison est rapportée dans le Sfat Emet : tous les Chabbats sont en souvenir de la création du monde.  Lorsque les Bné Israël sont sortis d’Egypte, une deuxième raison a été rajoutée à l’observance du Chabbat, qui est : se souvenir de la sortie d’Egypte. Ce Chabbat est donc le 1er à être ainsi ‘’grandi’’ d’un seconde raison.
     
    8   La sortie d’Egypte montre la grandeur des actes d’Hachem : le Maharal explique que le Chabbat qui précède Pessa’h est le Chabbat où a lieu la sortie d’Egypte, et qu’il mérite de s’appeler ‘’grand’’ eu égard aux grands et impressionnants actes d’Hachem à ce moment-là. Le Maharal ajoute que lors de la délivrance finale, Hachem fera encore plus de miracles.
     
    9   Ce jour-là, la royauté d’Hachem a été élevée : Le Chlah explique que lors de ce Chabat, la force des représentants spirituels de tous les pays, qui se trouvent dans le ciel, a été rabaissée pour faire place à la grandeur de la royauté d’Hachem.
     
    10  Les Bné Israël étaient convaincus que les aînés des égyptiens allaient mourir : Le Mechekh ‘Hokhma explique que l’homme ne travaille pas le jour de Chabbat, affichant ainsi sa foi en Hachem qui subviendra à ses besoins sans qu’il n’ait à travailler ce jour-là. Lors du Chabbat Hagadol, les Bné Israël ont affiché une foi inébranlable en Hachem, et ils étaient convaincus qu’effectivement tous les aînés des égyptiens allaient mourir. Cette foi leur a donné le mérite de recevoir un Chabbat exceptionnel, ‘’grand’’.
     
    11  Les Bné Israël ont été libérés de l’esclavage : le Sfat Emet explique que les Bné Israël sont devenus libres et pouvaient donc recevoir le joug divin. ‘’Pendant Chabbat, l’homme se repose, c’est comme si Hachem donnait congé à son serviteur par amour pour lui, et il n’a plus besoin de se fatiguer comme il l’a fait durant la semaine. De la même façon, lors de la sortie d’Egypte, Moché a promis aux Bné Israël qu’après la mort des premiers-nés ils seraient délivrés, et on appelle donc ce Chabbat ‘’grand’’.
     
    12   600.000 égyptiens sont morts ce jour-là : encore un miracle qui arriva le jour de Chabbat Hagadol. Le Yalkout Chimoni raconte qu’à l’annonce de la dernière plaie, les aînés se sont tournés vers leurs pères et ont demandés que les Bné Israël soient libérés, avant que la plaie des premiers-nés ne s’abatte. Mais les pères ont répondu : même si nous devons tous mourir, nous ne laisserons pas partir les Bné Israël. Les aînés se sont donc adressés directement à Pharaon pour qu’il intervienne intelligemment. En réponse, Pharaon ordonna de blesser les aînés. Ces derniers s’enfuirent et chacun alla tuer son propre père, soit un total de 600.000 morts. C’est ce qui est écrit :’’Lémaké mitsraïm bivkhoréhem’’. On explique d’habitue : ‘’lorsqu’Hachem a frappé les égyptiens par leurs ainés (en tuant leurs aînés)’’, mais selon le Midrach cela signifie que l’Egypte a péri, sous l’épée des ainés qui se sont rebellés. C’est donc encore un miracle du jour de Chabbat Hagadol.
     
    13   L’accusation céleste contre les Bné Israël fut annulé et la délivrance fut rendue possible : le Peri Tsadik se demande pourquoi le miracle des aînés qui ont tué leur père est appelé un ‘’grand’’ miracle‘’. Il explique que lorsqu’il y a une accusation contre Israël, Hachem place les nations du monde à leur place pour récupérer en quelque sorte ses enfants, et annuler l’accusation.
    Où a t’on vu qu’Hachem a remplacé les Bné Israël ? Justement lorsque 600.0000 égyptiens sont morts par l’épée des aînés, en contrepartie des 600.000 Bné Israël qui se sont donc retrouvés propres de toute accusation !
     
    14   Chabbat Hagadol et Bar Mitswa : Ce Chabat, les Bné Israël reçurent l’ordre de leur 1ère Mitswa. De la même façon qu’un Bar Mitswa, est appelé ‘’grand’’ et reçoit une Néchama particulière à ce moment-là, les Bné Israël ont accompli le 1er commandement de prendre chez eux un mouton en attendant de le sacrifier, et ils sont donc appelés ‘’grands’’.
     
    15   Chabbat Hagadol et Cohen Gadol : le ‘’Chem Michmouel’’ compare le Chabbat Hagadol au Cohen Gadol. De la même façon que le Cohen Gadol s’appelle ‘’grand’’ parce que sa sainteté est prépondérante par rapport à son corps, pendant le Chabbat Hagadol les  Bné Israël se sont voués totalement à Hachem en se risquant à attraper un mouton, dieu des égyptiens, alors le spirituel est devenu prépondérant sur leurs corps, et c’est pourquoi il leur a été possible de suivre ensuite Hachem sans poser de question.
     
      [pic] => 26050 [date_created] => 2017-04-06 16:00:00 [writer] => 56004 [tags] => |57794| [categories] => 51009,52323 [category] => 51009 [classname] => Chabbat Hagadol [is_active] => 1 [is_woman] => 0 [override_link] => [pic_text] => [seo_title] => Comparé à Yom Kippour : voici 15 données sur le ‘’Chabbat Hagadol’’, le ‘’grand Chabbat’’ qui précède Pessa’h.   [item_type] => article [item_id] => 193125 [list_type] => mgz_cat [list_id] => 51009 [link] => https://www.hidabroot.fr/article/193125/Chabbat-Hagadol [top_section] => 51009 ) 1
    | 06.04.17 | 16:00
    Chabbat Hagadol

    Notions de judaïsme
     
    Comparé à Yom Kippour : voici 15 données sur le ‘’Chabbat Hagadol’’, le ‘’grand Chabbat’’ qui précède Pessa’h.
     
    Ce Chabbat-là, deux miracles ont eu lieu, ce Chabbat purifie les Bné Israël de tout défaut ou faute, il est un préambule à la délivrance, il nous aide à revenir vers Hachem. Petit guide du Chabbat qui approche.
     

    1  Chabbat Hagadol, en souvenir du grand miracle : le Chabbat qui précède Pessa’h est appelé ‘’le grand Chabbat’’, en souvenir du grand miracle qui a eu lieu ce Chabbat. On rapporte dans le ‘’Tour’’, au nom du Midrach que lorsque les Bné Israël ont attaché le mouton à leur lit, les égyptiens ont demandé ce qu’ils allaient en faire, et les Bné Israël ont expliqué qu’il servirait de Korbane Pessa’h, sur l’ordre d’Hachem. Les Egyptiens étaient terrifiés à l‘idée que leur dieu serait sacrifié, mais ils ne protestèrent pas, et c’est ce miracle, qui eut lieu pendant Chabbat Hagadol,  que nous commémorons chaque année, le Chabbat précédant Pessa’h.
     
    2  Remerciement de la délivrance de l’être : le jour de Chabbat Hagadol, les Bné Israël ont accompli l’ordre divin de ‘’Michkhou ouk’hou lkhem’’, ‘’tirez et prenez pour vous’’ un mouton. Mais on explique aussi qu’ils se sont ‘’tirés, retirés’’ de l’idolâtrie, et qu’ils ont ‘’pris’’ part aux Mitswoths. C’est donc grâce au Chabbat qu’ils ont atteint ce degré, et l’on commémore donc cette délivrance de l’idolâtrie ce jour-là.
     
    3  Préambule à la délivrance : dans le ‘’levouch’’ on explique que ce Chabbat est appelé ‘’grand’’ car il constitue un préambule à la délivrance, comme il est écrit dans la Haftara : voici que je vous envoie Eliahou Hanavi avant l’arrivée du grand jour’’.
     
    4  Ce Chabbat est comparé à Yom Kippour, car il purifie les Bné Israël de tout défaut ou faute : le ‘Hidouché Harim compare ce Chabbat à Kippour. Ce Chabbat est ‘’grand’’, et Yom Kippour est appelé ‘’le grand jour’’, les deux purifient le peuple et sanctifient leur Néchamot.
    5  Tous les Chabbats prennent leur source, leur force, du Chabbat Hagadol (avant Pessa’h) et du Chabbat Chouva (avant Kippour) : le ‘’Ohev Israël’’ explique que les jours de la semaine puisent leur sainteté du Chabbat qui précède, et tous les Chabbat de l’année puisent leur sainteté dans celle de ce Chabbat Hagadol.
     
    6   Il faut revenir vers Hachem par amour pour Lui : Le Sfat Emet explique que ce Chabat ressemble au Chabbat Chouva qui précède Kippour, et qu’il faut faire Techvoua par amour pour Hachem, pour Le remercier, en quelque sorte, de nous avoir fait sortir d’Egypte et de nous avoir choisis pour peuple. Ce Chabbat est donc ‘’grand’’ car nous revenons vers Hachem grâce à sa ‘’grandeur’’.
     
    7   Le Chabbat comme souvenir de la sortie d’Egypte : une autre raison est rapportée dans le Sfat Emet : tous les Chabbats sont en souvenir de la création du monde.  Lorsque les Bné Israël sont sortis d’Egypte, une deuxième raison a été rajoutée à l’observance du Chabbat, qui est : se souvenir de la sortie d’Egypte. Ce Chabbat est donc le 1er à être ainsi ‘’grandi’’ d’un seconde raison.
     
    8   La sortie d’Egypte montre la grandeur des actes d’Hachem : le Maharal explique que le Chabbat qui précède Pessa’h est le Chabbat où a lieu la sortie d’Egypte, et qu’il mérite de s’appeler ‘’grand’’ eu égard aux grands et impressionnants actes d’Hachem à ce moment-là. Le Maharal ajoute que lors de la délivrance finale, Hachem fera encore plus de miracles.
     
    9   Ce jour-là, la royauté d’Hachem a été élevée : Le Chlah explique que lors de ce Chabat, la force des représentants spirituels de tous les pays, qui se trouvent dans le ciel, a été rabaissée pour faire place à la grandeur de la royauté d’Hachem.
     
    10  Les Bné Israël étaient convaincus que les aînés des égyptiens allaient mourir : Le Mechekh ‘Hokhma explique que l’homme ne travaille pas le jour de Chabbat, affichant ainsi sa foi en Hachem qui subviendra à ses besoins sans qu’il n’ait à travailler ce jour-là. Lors du Chabbat Hagadol, les Bné Israël ont affiché une foi inébranlable en Hachem, et ils étaient convaincus qu’effectivement tous les aînés des égyptiens allaient mourir. Cette foi leur a donné le mérite de recevoir un Chabbat exceptionnel, ‘’grand’’.
     
    11  Les Bné Israël ont été libérés de l’esclavage : le Sfat Emet explique que les Bné Israël sont devenus libres et pouvaient donc recevoir le joug divin. ‘’Pendant Chabbat, l’homme se repose, c’est comme si Hachem donnait congé à son serviteur par amour pour lui, et il n’a plus besoin de se fatiguer comme il l’a fait durant la semaine. De la même façon, lors de la sortie d’Egypte, Moché a promis aux Bné Israël qu’après la mort des premiers-nés ils seraient délivrés, et on appelle donc ce Chabbat ‘’grand’’.
     
    12   600.000 égyptiens sont morts ce jour-là : encore un miracle qui arriva le jour de Chabbat Hagadol. Le Yalkout Chimoni raconte qu’à l’annonce de la dernière plaie, les aînés se sont tournés vers leurs pères et ont demandés que les Bné Israël soient libérés, avant que la plaie des premiers-nés ne s’abatte. Mais les pères ont répondu : même si nous devons tous mourir, nous ne laisserons pas partir les Bné Israël. Les aînés se sont donc adressés directement à Pharaon pour qu’il intervienne intelligemment. En réponse, Pharaon ordonna de blesser les aînés. Ces derniers s’enfuirent et chacun alla tuer son propre père, soit un total de 600.000 morts. C’est ce qui est écrit :’’Lémaké mitsraïm bivkhoréhem’’. On explique d’habitue : ‘’lorsqu’Hachem a frappé les égyptiens par leurs ainés (en tuant leurs aînés)’’, mais selon le Midrach cela signifie que l’Egypte a péri, sous l’épée des ainés qui se sont rebellés. C’est donc encore un miracle du jour de Chabbat Hagadol.
     
    13   L’accusation céleste contre les Bné Israël fut annulé et la délivrance fut rendue possible : le Peri Tsadik se demande pourquoi le miracle des aînés qui ont tué leur père est appelé un ‘’grand’’ miracle‘’. Il explique que lorsqu’il y a une accusation contre Israël, Hachem place les nations du monde à leur place pour récupérer en quelque sorte ses enfants, et annuler l’accusation.
    Où a t’on vu qu’Hachem a remplacé les Bné Israël ? Justement lorsque 600.0000 égyptiens sont morts par l’épée des aînés, en contrepartie des 600.000 Bné Israël qui se sont donc retrouvés propres de toute accusation !
     
    14   Chabbat Hagadol et Bar Mitswa : Ce Chabat, les Bné Israël reçurent l’ordre de leur 1ère Mitswa. De la même façon qu’un Bar Mitswa, est appelé ‘’grand’’ et reçoit une Néchama particulière à ce moment-là, les Bné Israël ont accompli le 1er commandement de prendre chez eux un mouton en attendant de le sacrifier, et ils sont donc appelés ‘’grands’’.
     
    15   Chabbat Hagadol et Cohen Gadol : le ‘’Chem Michmouel’’ compare le Chabbat Hagadol au Cohen Gadol. De la même façon que le Cohen Gadol s’appelle ‘’grand’’ parce que sa sainteté est prépondérante par rapport à son corps, pendant le Chabbat Hagadol les  Bné Israël se sont voués totalement à Hachem en se risquant à attraper un mouton, dieu des égyptiens, alors le spirituel est devenu prépondérant sur leurs corps, et c’est pourquoi il leur a été possible de suivre ensuite Hachem sans poser de question.
     
     
    Les plus lus
    https://www.hidabroot.fr/