Actualité

    Magazine: "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. "

    Confession de l'ancien Djihadiste :  "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. "  

    testArray ( [type] => article [id] => 193047 [title] => Magazine: "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. " [short_text] => Confession de l'ancien Djihadiste :  "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. "   [content] =>
    Magazine:
     
    Confession de l'ancien Djihadiste :  "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. "
     
    Il y a 10 ans Fred Bénittou était considéré comme le gourou des Djihadistes de France. Il n'avait que 20 ans mais il prêchait déjà le terrorisme. C'est là qu'il rencontrait les frères terroristes de Charlie Hebdo:Sharif et Said Kawachi . Aujourd'hui il se bat contre l'islam extrême et les terroristes tels que Daech. Quel était la catalyse d'un tel changement ? "Mes voisins juifs".
     
    Il y a 10 ans Fred Bénittou était considéré comme le gourou des djihadistes de France. Il avait alors à peine 20 ans quand il exhortait au terrorisme et qu'il faisait connaissance des frères Kawachi de l'attentat à Charlie Hebdo.
     
    Bénittou était déjà au courant de l'intention des frères de commettre l'attentat à Charlie Hebdo et plus tard il exprimait son regret de n'avoir rien fait pour empêcher le massacre qui prenait la vie de 16 hommes, 12 à Charlie Hebdo et 4 à Hyper Cacher.
     
    Quelques jours après le massacre Bénittou se présentait à la Police pour témoigner. "Je me suis senti responsable de ce qui s'était passé" a-t-il raconté à Tamar Chavaq dans une interviez rare au Yédiot Akharonot. "Jusqu'à présent je suis choqué. Après coup ce qui s'est passé était peut logique du point de vue de Sharif. J'ai toujours pensé qu'il parlait beaucoup et était plein de conspirations et d'intrigues mais jamais je n'ai imaginé qu'il ferait une telle chose."


     
    Bénittou parle de sa connaissance avec Sharif : "J'ai toujours su qu'il était délinquant et je ne sens pas que j'ai contribué à son extrémisme. Déjà en 2004 il voulait attaquer des juifs avant son voyage en extrême orient. J'ai essayé de l'en empêcher. Quand j'ai été arrêté on m'a raconté à la police qu'il avait voulu casser les vitres d'un magasin juif à 6 heures du matin juste avant de quitter le quartier pour toujours. Plus tard quand je suis sortie de prison, je n'étais plus là- bas. Il avait d'autres personnes autour de lui et n'avait pas besoin de moi."
     
    Par le mérite de mes voisins juifs j'ai fait une révolution dans ma vie.
     
    Du fait de ses nombreuses activités terroristes radicales Bénittou a été arrêté plusieurs fois, mais la dernière fois il a décidé d'effectuer un changement radical et d'œuvrer afin d'éliminer les cellules terroristes qui exhortent à la terreur à travers la France et l'Europe.
     
    Dans le cadre de son activité au sein du "centre pour la prévention de la radicalisation" sous la direction de l'anthropologue Donia Bozar, il a réussi à dissuader 30 jeunes de devenir Djihadistes et aujourd'hui les 2 écrivent un livre qui donnera des outils aux corps publics pour identifier l'extrémisme et savoir comment s'en occuper. "Mes mains sont pleines de sang car j'endossais ces idées. Je ne recherche pas à être exonéré où à effacer ce que j'ai fait car c'est impossible, mais si aujourd'hui je me tais je serai à nouveau fautif.
     
    Les outils qu'il propose dans son livre n'étaient pas à sa portée lorsqu'il en avait tant besoin. On cherche à ce que les gens changent d'attitude en leur disant : 'je ne veux plus jamais te revoir'. On ne résolue pas le problème on le repousse simplement. Ils serviront une sentence de 15à20 ans sans une prison irakienne ou syrienne, ou bien 10 ans dans une prison française mais à la sortie ils restent exactement les mêmes. Y a-t-il quelqu'un qui sera prêt à embaucher ce genre de personnes ? A leur tendre la main ? Nous sommes obligés de croire au changement, pas seulement les politiciens. On a cru en moi et c'est pour cela que j'ai réussi à changer."
     
    Quand on lui demande qui étaient ces personnes qui réussissaient à changer sa philosophie de Djihadiste, il répond : "Ceux sont surtout mes voisins juifs. Ils ne m'ont rien dit du tout. Ils étaient tout simplement présents. Nous sommes voisins de palier et lorsque je finissais de servir ma sentence en 2009 tout le monde était au courant de la raison pour laquelle j'avais été incarcéré. Beaucoup de gens, aussi bien que des fidèles de la mosquée disaient qu'il fallait s'éloigner de moi. Mes voisins auraient pu m'éviter. Ils avaient le choix. Mais ils ont choisi de me dire : 'Bonjour, comment allez-vous ? Pourriez-vous réparer les toilettes ? Il y a un malade pourriez-vous nous aider ?' Je sentais qu'ils croyaient au changement, ce qui s'avérait juste. Par leurs actes journaliers ils me donnaient la volonté de changer. C'est grâce à eux que j'ai changé du tout au tout."
     
    Bénittou a aussi son mot à dire sur le conflit israélo-palestinien. "Avant j'étais d'avis à ce que les juifs sortent de la Palestine. Pour moi, même les enfants juifs étaient coupables et devaient mourir. Aujourd'hui je vois les choses différemment. Je me dis qu'il y a des gens qui habitent là-bas, qui sont nés là-bas et qui veulent vivre en paix dans le pays de leurs ancêtres ."
     
      [pic] => 25765 [date_created] => 2017-03-28 17:45:00 [writer] => 55774 [tags] => |51885||57667||57668||57669| [categories] => 50992,54020 [category] => 50992 [classname] => Magazine: "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. " [is_active] => 1 [is_woman] => 0 [override_link] => [pic_text] => [seo_title] => Confession de l'ancien Djihadiste :  "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. "   [item_type] => article [item_id] => 193047 [list_type] => mgz_cat [list_id] => 50992 [link] => https://www.hidabroot.fr/article/193047/Magazine-jai-changé-grâce-à-mes-voisins-juifs- [top_section] => 50992 ) 1
    | 28.03.17 | 17:45
    Magazine:

    Magazine:
     
    Confession de l'ancien Djihadiste :  "j'ai changé grâce à mes voisins juifs. "
     
    Il y a 10 ans Fred Bénittou était considéré comme le gourou des Djihadistes de France. Il n'avait que 20 ans mais il prêchait déjà le terrorisme. C'est là qu'il rencontrait les frères terroristes de Charlie Hebdo:Sharif et Said Kawachi . Aujourd'hui il se bat contre l'islam extrême et les terroristes tels que Daech. Quel était la catalyse d'un tel changement ? "Mes voisins juifs".
     
    Il y a 10 ans Fred Bénittou était considéré comme le gourou des djihadistes de France. Il avait alors à peine 20 ans quand il exhortait au terrorisme et qu'il faisait connaissance des frères Kawachi de l'attentat à Charlie Hebdo.
     
    Bénittou était déjà au courant de l'intention des frères de commettre l'attentat à Charlie Hebdo et plus tard il exprimait son regret de n'avoir rien fait pour empêcher le massacre qui prenait la vie de 16 hommes, 12 à Charlie Hebdo et 4 à Hyper Cacher.
     
    Quelques jours après le massacre Bénittou se présentait à la Police pour témoigner. "Je me suis senti responsable de ce qui s'était passé" a-t-il raconté à Tamar Chavaq dans une interviez rare au Yédiot Akharonot. "Jusqu'à présent je suis choqué. Après coup ce qui s'est passé était peut logique du point de vue de Sharif. J'ai toujours pensé qu'il parlait beaucoup et était plein de conspirations et d'intrigues mais jamais je n'ai imaginé qu'il ferait une telle chose."


     
    Bénittou parle de sa connaissance avec Sharif : "J'ai toujours su qu'il était délinquant et je ne sens pas que j'ai contribué à son extrémisme. Déjà en 2004 il voulait attaquer des juifs avant son voyage en extrême orient. J'ai essayé de l'en empêcher. Quand j'ai été arrêté on m'a raconté à la police qu'il avait voulu casser les vitres d'un magasin juif à 6 heures du matin juste avant de quitter le quartier pour toujours. Plus tard quand je suis sortie de prison, je n'étais plus là- bas. Il avait d'autres personnes autour de lui et n'avait pas besoin de moi."
     
    Par le mérite de mes voisins juifs j'ai fait une révolution dans ma vie.
     
    Du fait de ses nombreuses activités terroristes radicales Bénittou a été arrêté plusieurs fois, mais la dernière fois il a décidé d'effectuer un changement radical et d'œuvrer afin d'éliminer les cellules terroristes qui exhortent à la terreur à travers la France et l'Europe.
     
    Dans le cadre de son activité au sein du "centre pour la prévention de la radicalisation" sous la direction de l'anthropologue Donia Bozar, il a réussi à dissuader 30 jeunes de devenir Djihadistes et aujourd'hui les 2 écrivent un livre qui donnera des outils aux corps publics pour identifier l'extrémisme et savoir comment s'en occuper. "Mes mains sont pleines de sang car j'endossais ces idées. Je ne recherche pas à être exonéré où à effacer ce que j'ai fait car c'est impossible, mais si aujourd'hui je me tais je serai à nouveau fautif.
     
    Les outils qu'il propose dans son livre n'étaient pas à sa portée lorsqu'il en avait tant besoin. On cherche à ce que les gens changent d'attitude en leur disant : 'je ne veux plus jamais te revoir'. On ne résolue pas le problème on le repousse simplement. Ils serviront une sentence de 15à20 ans sans une prison irakienne ou syrienne, ou bien 10 ans dans une prison française mais à la sortie ils restent exactement les mêmes. Y a-t-il quelqu'un qui sera prêt à embaucher ce genre de personnes ? A leur tendre la main ? Nous sommes obligés de croire au changement, pas seulement les politiciens. On a cru en moi et c'est pour cela que j'ai réussi à changer."
     
    Quand on lui demande qui étaient ces personnes qui réussissaient à changer sa philosophie de Djihadiste, il répond : "Ceux sont surtout mes voisins juifs. Ils ne m'ont rien dit du tout. Ils étaient tout simplement présents. Nous sommes voisins de palier et lorsque je finissais de servir ma sentence en 2009 tout le monde était au courant de la raison pour laquelle j'avais été incarcéré. Beaucoup de gens, aussi bien que des fidèles de la mosquée disaient qu'il fallait s'éloigner de moi. Mes voisins auraient pu m'éviter. Ils avaient le choix. Mais ils ont choisi de me dire : 'Bonjour, comment allez-vous ? Pourriez-vous réparer les toilettes ? Il y a un malade pourriez-vous nous aider ?' Je sentais qu'ils croyaient au changement, ce qui s'avérait juste. Par leurs actes journaliers ils me donnaient la volonté de changer. C'est grâce à eux que j'ai changé du tout au tout."
     
    Bénittou a aussi son mot à dire sur le conflit israélo-palestinien. "Avant j'étais d'avis à ce que les juifs sortent de la Palestine. Pour moi, même les enfants juifs étaient coupables et devaient mourir. Aujourd'hui je vois les choses différemment. Je me dis qu'il y a des gens qui habitent là-bas, qui sont nés là-bas et qui veulent vivre en paix dans le pays de leurs ancêtres ."
     
     
    Les plus lus
    https://www.hidabroot.fr/