Les plus lus

ACTIVITES HIDABROUT:: ONEG SHABBAT ( Plaisir de Shabbat)

PETIT EFFORT, GRAND MÉRITE.

| 05.03.17 | 16:07
ACTIVITES HIDABROUT:: ONEG SHABBAT ( Plaisir de Shabbat)

ONEG SHABBAT (Plaisir de Shabbat)
PETIT EFFORT, GRAND MÉRITE.
Plus de 1300 diffuseurs supplémentaires ces 5 dernières années, du Golan jusqu'à Eilat, du bulletin de Hidabrout. Ils sont les personnes qui ont décidé de prendre l'initiative de faire un petit pas pour le plus grand mérite de leurs frères. Derrière chaque bulletin de Hidabrout se trouve un diffuseur préoccupé de faire bonne réception des bulletins et de les distribuer dans les synagogues ; chaque diffuseur avec son histoire personnelle. Proche du bulletin numéro 300 de Hidabrout " Oneg Shabbat", nous avons recueilli un certain nombre de "récits de diffuseurs" reçus dans la boite aux lettres de l'équipe du bulletin.
 

 
C'EST LE BULLETIN QUI S'ARRACHE LE PLUS A LA SYNAGOGUE
Mon récit sur la diffusion commença il y a environ 1 an et demi. Il y avait alors quelqu'un qui apportait quelques bulletins de Hidabrout tous les mois à 2 mois dans notre synagogue. J'ai tellement apprécié ces bulletins que je ne voulais plus être dépendant de leur acheminement aléatoire et je décidai de m'inscrire comme diffuseur ce qui me donnerait l'assurance  de détenir le bulletin hebdomadaire de Hidabrout.
Au début je distribuai à la synagogue, "Chevet Ahim" la moitié du nombre des bulletins reçus et l'autre moitié à la synagogue "Baba Salé" à Yavné; mais Grâce à D. avec le temps la demande augmenta considérablement, .....et j'ai commencé à distribuer l'intégralité dans la rue. La demande était si importante qu'il m'est arrivé une fois où j'étais en retard pour la distribution, de voir les fidèles sortir de la synagogue pour se procurer le bulletin...
Aujourd'hui c'est le bulletin "épuisé" le premier à la synagogue (même s'il est le plus important en nombre).
Tout le monde se délecte de sa lecture. On m'a même raconté que son contenu est utilisé pour le cours de Shabbat par le rav.
Ainsi, mon frère - Aviel Amar- s'est associé au groupe des diffuseurs  à la synagogue de Yavné, pour la bonne et simple raison que tous les bulletins de la rue sont très rapidement épuisés.
J'aime beaucoup Hidabrout, le rav Zamir et le bulletin.., Je vous souhaite une grande réussite. C'est un grand mérite pour moi d'être diffuseur.
OFIR AMAR, Rehovot.
 
"JE ME SUIS TRANSFORMÉE EN EMBASSADRICE DE HIDABROUT DANS LA SALLE DES PROFESSEURS, 
Je distribue les bulletins de Shabbat dans deux synagogues et dans la salle des professeurs de l'école laïque où je travaille.
Cette histoire est intéressante car les réactions vinrent particulièrement d'une école laïque. Au début j'appréhendais de déposer le bulletin à l'école, et finalement je pris la décision de l'apporter.
   Je distribuais au départ 2 à 3 bulletins et attendais un retour. Constatant une absence d'opposition je me mis à distribuer un peu plus. Avec l'Aide de D., à chaque fois que je décidai d'ajouter une unité- elle trouvait toujours demandeur. Ainsi je suis "montée" à 13 bulletins ; alors que l'ensemble du personnel comptait environ 25 enseignantes et auxiliaires : soit 50% de lectrices...
 
La majorité des enseignantes qui lisaient le bulletin se délectaient des histoires de Haim Walder sur la vie de tous les jours, et attendaient le suivant afin d'en lire la suite (récit en deux parties). Deux maîtresses me dirent qu'elles ne lisaient que la partie concernant les enfants avec des histoires sur le Tsadik (le Juste) de la génération et que c'est extrêmement intéressant.
 
Une autre auxiliaire s'intéressait à l'histoire des rois, et ainsi les récits sur le Roi Shaül et le Roi David la captivaient. Chacune y trouvait le sujet qui l'attirait et quelquefois me questionnait sur le contenu du bulletin et aussi sur divers autres sujets du judaïsme, Halakhot (lois) et autres. Je suis devenue ״l'ambassadrice " de Hidabrout à l'école à telle point que ma sous-directrice me confia un jour :  "Tu vas finir par nous rendre religieuses"....même si c'est exprimé sous forme humoristique ;qui connait les Desseins de D. ?...
 
Merci beaucoup de m'avoir donné le mérite de cette grande mitzva!
Que D. vous donne la force et les moyens de poursuivre votre mission!
GUILA
 
LA DIFFUSION : CANAL DE L'ELEVATION DE L'ÂME DE MA FILLE.
Il y a environ 2 ans, j'ai perdu ma chère fille "Lotam Léa" par la maladie. 
Elle aimait beaucoup écouter les cours du Rav Zamir Cohen et du Rav Ytshak Fanjar. Durant sa maladie, ces cours étaient pour elle d'un grand réconfort. Ils la renforçaient ainsi que nous-mêmes ; et après son décès la chaîne Hidabrout devint pour moi une grande source de consolation.
 
Par le mérite des conférences je compris ce que je n'avais pas eu le mérite de comprendre auparavant. Aussi et surtout où se trouve la Néchama de ma chère fille ; que la mort n'est pas un sujet tabou, qu'il y a une vie après la mort etc..
Pour moi, en tant que maman, ce fut une grande consolation de comprendre que tout vient de D. et que tout est pour le bien.
 
Durant toute la première année après le décès de ma fille je cherchai comment élever son âme. Quand j'entendis qu'il est possible de diffuser les bulletins de Hidabrout, cela m'enthousiasma beaucoup et j'ai toujours senti que ma "Lotam Léa" s'en réjouirait.
Dans la synagogue où je prie, ils furent très contents de recevoir les bulletins. Il s'agit d'articles de qualité pour la lecture et l'étude, et on peut dire vraiment qu'ils se les sont "arrachés". On a pu ressentir une soif intense de découvrir leur contenu.
 
Je vous souhaite de continuer votre immense mission avec l'Aide de Dieu , de  continuer à sensibiliser les cœurs et à donner du mérite au Klal Israel. Que nous ayons très prochainement le mérite de la Délivrance et de la Résurrection des morts, Amen. 
NAOMI DAHOUKI BERDAH
 
 
C'EST UN MERITE DE DONNER DES MERITES 
À l'équipe de Hidabrout "Oneg Shabbat"
 
Merci beaucoup pour l'opportunité de faire mériter son prochain. Nous sommes heureux d'accomplir cette mitzva et nous délectons à nouveau chaque Shabbat des bulletins. Dans la synagogue où nous les diffusons, ils partent comme des petits pains frais ..,,
Merci pour le mérite de donner des mérites
LITAL WEISS