ACTIVITES HIDABROUT: SECTION "IMA":

PLUS DE 1.440 INTERVENTIONS HIDABROUT RÉUSSIES POUR EMPÊCHER UN AVORTEMENT DONT 56 LE MOIS DERNIER  

05.03.17 | 15:40
ACTIVITES HIDABROUT: SECTION IMA:
 
 
SECTION "IMA":
PLUS DE 1.440 INTERVENTIONS HIDABROUT RÉUSSIES POUR EMPÊCHER UN AVORTEMENT DONT 56 LE MOIS

DERNIER
 

       ***************************
Tal Laron experte professionnelle en "communication de joie de vivre et de et rire" organise des ateliers à travers tout le pays.
Savoir utiliser correctement son intelligence et sa connaissance nécessite une certaine exaltation et joie de vivre, qui est l'objet et le produit de son travail.
En plus de ses autres activités, elle s'est attelée à mettre ses compétences au service de la section "Ima" de Hidabrout, qui a pour mission d'éviter des avortements et de soutenir les femmes durant leur grossesse, ainsi que pendant la période précédant et suivant l'accouchement.
Quand l'équipe dévouée de la section Ima de Hidabrout réussit avec l'Aide de D. à convaincre une femme ,même ponctuellement, à ne pas pratiquer l'avortement, et à la renforcer dans cette idée pour que la situation devient plus claire  en elle;  cette femme nécessite ensuite un suivi et des instruments qui l'aideront à surmonter cette épreuve.
C'est à ce stade qu'intervient Tal, en lui prodiguant un soutien affectif qui pourra résoudre de nombreux problèmes.
De nombreuses femmes ont bénéficié de son suivi; parmi elles Keren ( nom d'emprunt) dont nous allons  vivre et ressentir un peu l'histoire.
"Keren ressentit une grande peur. Souvenir traumatisant d'une précédente grossesse qui rejaillit sur sa grossesse actuelle. Lors du premier entretien, Keren pleura amèrement, raconta sa précédente grossesse, ses frayeurs, son stress ; elle était littéralement submergée par les émotions. Je lui ai accordé toute mon écoute. Cependant quand son histoire commença à se répéter et qu'elle revenait plusieurs fois sur les mêmes détails traumatisants ; au lieu de soupirer avec elle en signe d'empathie comme l'auraient fait de nombreuses femmes ; je me mis à rire discrètement. Ce n'est pas exclusivement avec Keren que je pratique cette méthode mais avec toutes les femmes. C'est la carte de visite du contenu de mon suivi : "Apprenez à rire même dans des situations les plus critiques ". Keren fut surprise de ma réaction, et je lui expliquai que si elle apprenait à rire de ses peurs, leur effet destructeur serait considérablement amoindri. Je lui enseignai également le pouvoir extraordinaire du rire et sa capacité à aider à surmonter spécialement des épreuves comme la sienne. Keren coopéra et nous pûmes donc nous mettre au travail.
   
  Sortir d'un entretien avec Tal sans avoir le moral  "reboosté" relève de l'impossible; constate Keren.
 
"Elle me parla de ses nausées-qui sont désagréables pour toute femme-mais qui pour Keren ont pris  des proportions considérables et ont réactivé en elle des peurs enfouies.
    J'utilisai alors l'exercice "inverser le mot": on prend un mot qui génère une peur comme le mot "nausée " et on commence faire des jeux de mots avec: " De BEHILA  - (NAUSEE)- BHAL- HOL-HOUL-HIL"  .LA réaction de Keren ne se fit pas attendre: elle pouffa de rire. La tension contenue dans le mot s'était volatilisée.
Dans les entretiens suivants nous avons mis l'accent sur les exercices pratiques, ce qui l'a beaucoup aidé à neutraliser ses peurs. 
A un certain stade elle essaya même d'utiliser cette technique de façon autonome. 
" En plus des exercices de rire, j'ai utilisé deux autres techniques très efficaces pour se libérer du stress et des peurs".
Premier exercice:< >: à l'instant même où l'on ressent une faiblesse ou une crainte, on lève  les poings en l'air,  les doigts crispés et on répète plusieurs fois: " il y a , il y a , il y a".
Cet exercice fait des merveilles. D'un statut de carence -"il n'y a pas"- on passe à un statut de présence "il y a".  Quelquefois il faut répéter l'exercice plusieurs fois pour qu'il soit efficace et agisse en profondeur.
 
"Et bien sûr parler avec D.", ajoute Tal.
"De nombreuses femmes parlent à D.
Quand je les incite à parler à voix haute; la parole avec le Créateur leur permet de libérer l'esprit, prodigue une sensation de pouvoir qui efface la sensation précédente d'impuissance  et remplit d'une joie intérieure.
Cela a beaucoup aidé Keren et contribua à son processus de guérison".
 
"Une fois l'épreuve dépassée il est toujours de possible de regarder rétroactivement la souffrance endurée et d'en rire; alors pourquoi attendre et ne pas en rire dès maintenant???".
Et de toute façon, c'est une grande mitzva d'être en permanence dans la joie ainsi que nous l'a ordonné la Torah:3 " Servez D. dans la joie".
 
"Le lien entre Keren et moi s'est poursuivi jusqu'à l'instant de l'accouchement lors des contractions et des angoisses qu'elles ont provoqué. Jusqu'aux derniers instants où elles s'intensifièrent nous avons pratiqué ensemble des "exercices de rire" qui l'ont aidé à se remplir d'endorphine (hormone du bien-être) et d'accoucher plus sereinement…"
Tal confirme : "Et qui sait ??  Il est possible que ces exercices aient été aussi bénéfiques au bébé et qu'il sera encore plus joyeux...
"Ainsi dans le cadre de notre mission commune avec la section Ima ; nous avons la chance et le privilège d'acquérir et de développer de nombreux mérites :  sens de l'abnégation, sauvetage physique et spirituel,  hessed véritable et indispensable-le tout dans la joie -Grâce à D.,
"Heureux est le Peuple comme celui-ci...."
 
Vous hésitez? Avez besoin de conseils ? La section Ima se réjouira de vous écouter. Toujours dans la joie.
 
POUR TOUTE DEMANDE A LA SECTION IMA - AIDE, CONSEILS, ET ENCADREMENT DES FEMMES POUR EVITER AVORTEMENT ET FAUSSE-COUCHE :
tel: 0732221333
portable: 052-9551591
kalina@htv.co.il
 
TU ES ENCEINTE ET A BESOIN D'AIDE? 
Tu connais une personne dans une situation similaire ?
Ecrivez nous et nous vous répondrons tres prochainement !





 
Les plus lus
https://www.hidabroot.fr/