Les plus lus

Famille

Quand il commence à vous comparer à celles qu'il a connues auparavant...

« Dans votre foyer planent des ombres. Il vous compare à ses amies du passé et vous l'évaluez face à vos compagnons d'avant. Quel horrible sentiment ! Dans chacune de vos relations, vous avez donné une partie de vous-même, et maintenant vous n'avez plus rien à donner... Dans la tête de votre cher mari, défilent des images de tous les genres » Penina Lechem dans une tribune mémorable d'« amour d'un jour »

| 03.09.16 | 22:44
Quand il commence à vous comparer à celles qu'il a connues auparavant...
Vous avez un petit ami. Supposons que vous avez profité de chaque instant. Vous avez perçu de l'«amour » et des sensations fortes sans fin. Quatre ans, maximum cinq. Et après ?
A ce moment vous commencez à chercher un partenaire pour la vie, celui avec lequel  vous aurez un authentique lien d'amour, fidèle et loyale depuis ce jour et à tout jamais.
A ce moment, la majorité des jeunes filles comprennent, trop tard...
Vous rêviez d'un homme qui ne serait qu'à vous. Dévoué, aimant et ne s'intéressant qu'à sa femme. Mais un jeune qui a fait attention à lui (et à ses yeux), n'est pas intéressé par une jeune fille qui a déjà connu des garçons ! 
Qui s'intéresse à vous ? Des célibataires qui ont passé leurs dernières années en couple, qui ont noyé leurs yeux en regardant des films et en surfant sur internet...
Il n'y a pas d'autre choix... On se marie. On essaye de s'aimer, mais, dans votre foyer planent des ombres. Il vous compare à ses amies du passé et vous l'évaluez face à vos compagnons d'avant. Quel horrible sentiment ! Dans chacune de vos relations, vous avez donné une partie de vous-même, et maintenant vous n'avez plus rien à donner... Dans la tête de votre cher mari, qui par le passé a vu toutes sortes de films (et peut-être continue à en voir, pourquoi devrait-il s'arrêter s'il a l'habitude de faire ce qui lui chante ?) passent de nombreuses images et expériences de tous les styles...
Et ces images ne vont pas disparaitre, le cerveau n'oublie pas.
Et il connaît parfaitement toute l'actualité des stars et des mannequins...
Une telle personne qui ne s'est jamais imposée de barrières infranchissables, qui ne s'est pas mesurée à des défis en les surmontant, risque d'avoir des difficultés à renoncer à des volontés bien plus simples, à vous juger favorablement, à tenir compte de vous et à s’accommoder avec ce qui ne lui convient pas.
Votre relation tient sur des sensations. Un lien durable et vrai, ne peut pas se baser uniquement sur des sentiments !
Et si la relation est basée sur des données physiques et une apparence extérieure, quand la beauté du corps s'amoindrira, l'amour ne sera plus au rendez-vous ? « Tout amour qui dépend d'une chose, lorsque la chose n'est plus, l'amour disparait, et tout amour inconditionnel est valable à tout jamais »(Pirkei Avot).
C'est exactement ce qu'il y a de révoltant dans la perception de la beauté par la société laïque. La sanctification du corps est possible lorsque les femmes ont vingt ans, elles peuvent pavoiser avec tous leurs atouts. Après, vers cinquante ans, il faut se gêner du même corps qui n'est plus si attirant ?
C'est triste et douloureux. Mais ce n'est pas tout ...
Vous ne pourrez jamais lui faire totalement confiance et être sûre qu'il n'y a que vous dans sa vie. Il n'a pas appris à se contrôler, à vaincre ses pulsions et ses désirs. Comment saurez-vous s'il n'a pas rencontré une autre qui lui plaît ? Comment saurez-vous ce qu'il fait quand il n'est pas à la maison ? Effrayant.
En particulier, celui qui festoie, change et varie ses plaisirs sans beaucoup de réflexion, comment pourra-t-il se satisfaire d'une seule femme ? Et que se passera-t-il après que vous lui aurez tout donné, il en aura marre, et ira chercher une nouvelle expérience ?
C'est vrai qu'il avait déjà plusieurs conquêtes à son actif, mais il avait promis que cette fois c'était différent, c'était authentique.
Elle a accepté avec plaisir quand il lui a proposé de sortir, de se donner et ensuite de lier leur destin. « Pour toujours », disait-il.
Ils ont eu plusieurs enfants ensemble. Et puis, un jour, une jeune femme est arrivée dans son travail.
Et elle est jeune. Et intéressante. Elle est nouvelle...
Encore une fois, il a souri et donné, fait sa cour, cette fois avec elle, en laissant sa dulcinée «adorée» derrière.
Combien elle a supplié, combien elle a pleuré, rien n'a aidé.
La fidélité n'a jamais été son fort. Il était happé par sa nouvelle « chérie ».
Si je l'avais rencontré, je lui aurais d'ailleurs conseillé de faire ses valises. Ce n'est qu'une question de temps jusqu'à ce que son « amoureux » trouve pour la troisième fois la « femme de sa vie… »
Celui qui s'est habitué à considérer son couple comme une forme de loisirs, sans engagement réel, se marie sans préparation à la vie.
Et on entend parler d'infidélité, de divorce et d'innombrables histoires difficiles.
Ce n'est pas hasard si le taux de divorce parmi les juifs respectueux des commandements est très largement inférieur à celui de la population classique.
Le saviez-vous ?
Tel-Aviv, la ville qui ne dort jamais, détient le pourcentage record de divorce en Israël.
Si vous ne viviez que cinq ans, vous auriez pu profiter sans compter. Mais vous voulez certainement profiter de cette vie jusqu’à 120 ans !
Enfin, un point important à méditer: «Mieux vaut être seule que mal accompagnée ».