Une Torah de vie

Le cheval a conduit le Trésor à son ancien maître

L'homme, très heureux, a hissé le trésor sur la charrette tirée par le cheval qu'il venait d'acquérir. Sur la route, il fut frappé d'une crise cardiaque et trouva la mort. Le cheval est resté livré à lui-même

03.09.16 | 14:14
Le cheval a conduit le Trésor à son ancien maître
« Et il eut foi en l’Éternel, et l’Éternel lui en fit un mérite » (Béréchit 15, 6)
Un cocher juif écoutait un jour avec attention le cours du Rav à la synagogue. Le maître disait qu'il fallait placer toute sa confiance en D.ieu particulièrement en ce qui concerne ses moyens de subsistance. Cet homme, droit et intègre a décidé d'appliquer immédiatement et sans poser de questions ce qu'il venait d'entendre. Il a vendu son cheval et sa charrette et s'est rendu à la maison d'études pour apprendre la Torah.
Quelques mois plus tard, le client, un non-juif local, montait son cheval et avançait lorsqu'il a aperçu un tonneau intriguant sur le bord de la route. Descendu de son attelage, il découvrit une énorme quantité d'or, d'argent et de pierres précieuses qui pouvait suffire à tous ses besoins et ceux de sa famille jusqu'à la fin de leurs jours.
L'homme, très heureux, a hissé le trésor sur la charrette tirée par le cheval qu'il venait d'acquérir. Sur la route, il fut frappé d'une crise cardiaque et trouva la mort. Le cheval est resté livré à lui-même, mais il comme il était resté au service de son maître juif pendant des années, il connaissait instinctivement la route qui menait à sa demeure. C’est ainsi que le trésor s’est retrouvé entre les mains de cet homme intègre qui a été récompensé pour son abnégation.

Lorsque cette histoire a été publiée, un homme s'est présenté devant le Rav Hid"a pour lui faire part de ce que le perturbait. "Cela faut des années que je travaille et que j'analyse sous toutes ses coutures cette qualité sans rien mériter, pourtant cet homme qui venait de mettre en pratique ce qu'il avait entendu a mérité un grand miracle en très peu de temps, pourquoi ? "
Le Rav lui a répondu "il n'y a aucune ressemblance entre le labour d'une terre vierge et une terre usée. Cet homme a cru d'une fois profonde en D.ieu sans poser aucune question, sans nul doute et c'est pourquoi il a été récompensé. Toi, tu perds ton temps en analyses futiles, regarde le résultat..."
 
Les plus lus
https://www.hidabroot.fr/