Cacherouth

Fruits et Cacherout : pas tout ce qui brille est de l'or !

Il y’a plusieurs façons de faire briller les fruits, les plus communes sont le polissage à la cire et la Gomme-laque. Qu'est-ce que le monde de la Cacherouth dit à ce sujet ?

| 15.04.15 | 19:29
Fruits et Cacherout : pas tout ce qui brille est de l'or !

Nous sommes habitués à consommer des fruits d'une brillance éclatante. Si nous rencontrons chez un marchand une pomme de couleur mâte, immédiatement nous pensons qu'elle est de seconde catégorie. Or c'est l'aspect naturel des fruits tels qu'ils sont vendus dans de nombreux pays du monde. Sachant cela, les commerçants prennent soin de vendre des pommes brillantes, mais pas tout ce qui brille n'est de l'or, et ce qui étincelle n'est pas forcement cacher. La cire d'abeille utilisée pour polir les fruits soulève une question intéressante. Nous savons tous que le miel d'abeille est autorisé à la consommation. Tout ce qui est produit par un animal impur l'est aussi, le miel est pourtant considéré comme cacher. La Torah a permis de manger du miel, parce que l'abeille a deux sortes d'estomacs. Dans l'un, elle digère sa nourriture, et dans l'autre elle stocke et transforme le nectar qu'elle a butiné en miel. Le nectar ne subit pas de modification substantielle avant de devenir du miel. Au départ le nectar était rempli de liquide, et en devenant miel il devient plus visqueux, l'abeille est capable de séparer l'eau du sucre sans toutefois modifier la composition du nectar. 

hidabroot English

En revanche le processus de production de la cire est très différent. La cire est composée de différentes matières grasses issues de la dissolution complète du sucre dans le sang de l'abeille par un processus biochimique. Elle est aussi sécrétée par une glande située sur le bas du ventre de l'abeille, différente de celle qui sécrète le miel. Ainsi, bien que le miel soit permis à la consommation puisqu'il n'a pas subi de changement dans l'estomac de l'abeille, nous ne pouvons pas permettre la cire qui est formée dans le corps même de l'abeille, insecte impur. Certains organismes interdisent absolument de faire briller les pommes avec de la cire d'abeille. Cependant, la plupart des rabbins permettent cette cire pour de nombreuses raisons. Premièrement, la cire ne peut pas être considérée comme un aliment comestible à cause de son goût amer. De plus, la cire n'est pas considérée comme de la nourriture, mais comme une matière sèche sans goût, même pour l'abeille qui la considère comme un déchet. Il ne faut pas oublier que certains avis permettent le miel pour une toute autre raison : il y'a un verset spécial dans la Torah permettant de consommer du miel, et qui comprend la cire.

La Gomme-laque est une matière plastique collante utilisée pour le revêtement des aliments, très utilisée dans le monde. La gomme laque est fabriquée à base de minuscules insectes qu'on trouve principalement sur les arbres en Inde et en Thaïlande. Les insectes sucent la résine des arbres et l'utilisent pour produire une substance en ajoutant des graisses et des corps chimiques de leur organisme. Cette substance collante leur sert de colle pour tenir sur les arbres, comme endroit pour pondre des œufs et comme protection contre leurs prédateurs. Selon la halakha et les constatations scientifiques, le produit en question est clairement sécrété par les insectes impurs et n'est pas de la sève. Une fois la couche créée sur l'arbre, on gratte la substance collante et on la chauffe à environ 180 degrés Celsius pour la nettoyer. Cela est aussi un problème de cacherout puisque les graisses des insectes et des larves sont cuits avec le liquide gluant. De plus, après cette cuisson, le produit est nettoyé à l'alcool qui n'est pas forcément cacher. Ce n'est que dans la phase finale qu'une poudre est obtenue, celle-ci permettra de polir les fruits. La prudence doit être de mise pour les confiseries, et en particulier pour les pommes, afin d'être certains qu'ils n'ont pas étés enrobés de gomme-laque. Aujourd'hui en Israël, les pommes sont rendues brillantes par des procédés issus du monde végétal, en raison de la demande accrue des organismes de Cacherout. Dans le reste du monde, il n'y a pas de surveillance du tout sur le polissage des pommes, il faudra donc les éplucher avant de les manger.

Les plus lus
https://www.hidabroot.fr/