La Paracha

    Un jour par semaine qui n’est que miséricorde : Dvar Torah sur Vayakhel

    Le Chabat est un jour spécial. Il n’appartient qu’à Hachem et au peuple d’Israël.

    testArray ( [type] => article [id] => 193008 [title] => Un jour par semaine qui n’est que miséricorde : Dvar Torah sur Vayakhel [short_text] => Le Chabat est un jour spécial. Il n’appartient qu’à Hachem et au peuple d’Israël. [content] => Dans l’un des camps de concentration, une juive fut attrapée après avoir volé quelques pommes de terre pour sa survie. Un jour de Chabbat, elle fut traduite en justice. Les juges et ceux qui mettaient par écrit le procès, étaient des juifs, prisonniers du camp. La femme était censée les supplier de lui pardonner son acte.

    Les nazis observaient le procès, et trouvaient plaisir à voir comment des juifs punissaient d’autres juifs. Lorsqu’on donna la parole à la femme pour s’expliquer ou se défendre, elle se tut. Elle fut sanctionnée de 50 coups de cravache.
    Après 20 coups, elle s’évanouit, et fut rapportée dans sa cellule.

    ‘’Lorsqu’elle reprit ses esprits, ses amies lui demandèrent : pourquoi ne pas avoir demandé un allègement ? Pourquoi ne t’es-tu pas défendue ? La femme leur répondit : C’est Chabat, et celui qui reportait tout par écrit était un juif. Je ne voulais pas qu’il transgresse le Chabbat à cause de moi’’. Quel est donc ce jour de Chabbat, pour lequel des juifs sont prêts à mourir ?Pourquoi y a-t-il 39 travaux qui nous sont interdits précisément ce jour-là ?

    Dans notre Paracha, nous voyons que Moché Rabbénou ordonne aux Bné Israël de construire le Michkane, en tant qu’expiation de la faute du veau d’or, mais leur ordonne également de ne pas enfreindre le Chabat pour la dite-construction. Que veut nous faire comprendre Moché par-là ?

    Lorsqu’Adam Harichone a fauté, il a mélangé le bien et le mal. Adam, ‘Hava et le serpent ont été punis et ont reçu 39 malédictions.
    Lorsque les Bné Israël se sont tenus aux pieds du mont Sinaï, ils ont mérité de retrouver le degré spirituel d’Adam Harichone avant sa faute. Malheureusement, ils ont ensuite fait le veau d’or et ont à nouveau mélangé le bien et le mal.

    Le rôle du Michkane est de restituer la présence divine, la Chekhina. C’est la raison pour laquelle on y faisait 39 travaux, précisément, dont le rôle était de séparer à nouveau le bien et le mal, aussi bien au niveau matériel que spirituel.
     

    Le Chabat est un jour spécial. Il n’appartient qu’à Hachem et au peuple d’Israël.

    Ce jour-là, chaque juif bénéficie d’une Néchama supplémentaire, qui l’accompagne tout le long du Chabbat.

    Le Chabat représente le lien profond qui nous relie à Hachem, un lien que rien ne pourra jamais défaire, et qu’aucun mal ne peut toucher.

    Car Hachem nous a promis qu’Il ne nous rejettera jamais, même si nous fautons.

    Lorsqu’on arrive à ce degré tellement profond, on n’a plus besoin de trier entre le bien et le mal. C’est la raison pour laquelle, le jour du Chabbat, on ne fait aucun des 39 travaux mentionnés dans la construction du Michkane. Au contraire, celui qui fait l’un de ces travaux semble vouloir proclamer que le précieux lien est défait, et Hachem demande alors : ‘’Que celui qui transgresse le Chabbat soit mis à mort’’.

    Parallèlement, celui qui sait respecter le Chabbat, en étudiant les lois qui s’y rapportent, et en le faisant rentrer quelques minutes plus tôt, mérite une récompense sans fin.
     
    Chabbat Chalom.
      [pic] => 25652 [date_created] => 2017-03-23 10:51:00 [writer] => 55963 [tags] => |57617| [categories] => 52124,52263 [category] => 52124 [classname] => [is_active] => 1 [is_woman] => 0 [override_link] => [pic_text] => [seo_title] => Un jour par semaine qui n’est que miséricorde : Dvar Torah sur Vayakhel [item_type] => article [item_id] => 193008 [list_type] => mgz_cat [list_id] => 52124 [link] => http://www.hidabroot.fr/article/193008/Un-jour-par-semaine-qui-nest-que-miséricorde-Dvar-Torah-sur-Vayakhel [top_section] => 52124 ) 1
    | 23.03.17 | 10:51
    Un jour par semaine qui n’est que miséricorde : Dvar Torah sur Vayakhel
    Dans l’un des camps de concentration, une juive fut attrapée après avoir volé quelques pommes de terre pour sa survie. Un jour de Chabbat, elle fut traduite en justice. Les juges et ceux qui mettaient par écrit le procès, étaient des juifs, prisonniers du camp. La femme était censée les supplier de lui pardonner son acte.

    Les nazis observaient le procès, et trouvaient plaisir à voir comment des juifs punissaient d’autres juifs. Lorsqu’on donna la parole à la femme pour s’expliquer ou se défendre, elle se tut. Elle fut sanctionnée de 50 coups de cravache.
    Après 20 coups, elle s’évanouit, et fut rapportée dans sa cellule.

    ‘’Lorsqu’elle reprit ses esprits, ses amies lui demandèrent : pourquoi ne pas avoir demandé un allègement ? Pourquoi ne t’es-tu pas défendue ? La femme leur répondit : C’est Chabat, et celui qui reportait tout par écrit était un juif. Je ne voulais pas qu’il transgresse le Chabbat à cause de moi’’. Quel est donc ce jour de Chabbat, pour lequel des juifs sont prêts à mourir ?Pourquoi y a-t-il 39 travaux qui nous sont interdits précisément ce jour-là ?

    Dans notre Paracha, nous voyons que Moché Rabbénou ordonne aux Bné Israël de construire le Michkane, en tant qu’expiation de la faute du veau d’or, mais leur ordonne également de ne pas enfreindre le Chabat pour la dite-construction. Que veut nous faire comprendre Moché par-là ?

    Lorsqu’Adam Harichone a fauté, il a mélangé le bien et le mal. Adam, ‘Hava et le serpent ont été punis et ont reçu 39 malédictions.
    Lorsque les Bné Israël se sont tenus aux pieds du mont Sinaï, ils ont mérité de retrouver le degré spirituel d’Adam Harichone avant sa faute. Malheureusement, ils ont ensuite fait le veau d’or et ont à nouveau mélangé le bien et le mal.

    Le rôle du Michkane est de restituer la présence divine, la Chekhina. C’est la raison pour laquelle on y faisait 39 travaux, précisément, dont le rôle était de séparer à nouveau le bien et le mal, aussi bien au niveau matériel que spirituel.
     

    Le Chabat est un jour spécial. Il n’appartient qu’à Hachem et au peuple d’Israël.

    Ce jour-là, chaque juif bénéficie d’une Néchama supplémentaire, qui l’accompagne tout le long du Chabbat.

    Le Chabat représente le lien profond qui nous relie à Hachem, un lien que rien ne pourra jamais défaire, et qu’aucun mal ne peut toucher.

    Car Hachem nous a promis qu’Il ne nous rejettera jamais, même si nous fautons.

    Lorsqu’on arrive à ce degré tellement profond, on n’a plus besoin de trier entre le bien et le mal. C’est la raison pour laquelle, le jour du Chabbat, on ne fait aucun des 39 travaux mentionnés dans la construction du Michkane. Au contraire, celui qui fait l’un de ces travaux semble vouloir proclamer que le précieux lien est défait, et Hachem demande alors : ‘’Que celui qui transgresse le Chabbat soit mis à mort’’.

    Parallèlement, celui qui sait respecter le Chabbat, en étudiant les lois qui s’y rapportent, et en le faisant rentrer quelques minutes plus tôt, mérite une récompense sans fin.
     
    Chabbat Chalom.
     
    Les plus lus
    http://www.hidabroot.fr/