La Paracha

    Une hospitalité exemplaire

    Un jour, un des mendiants qui ne connaissait pas le propriétaire des lieux lui a demandé innocemment, "savez-vous combien de temps je pourrais rester ici ?" et l'homme de répondre "moi, je suis là depuis longtemps et personne ne m'a jamais dit de partir"

    testArray ( [type] => article [id] => 192374 [title] => Une hospitalité exemplaire [short_text] => Un jour, un des mendiants qui ne connaissait pas le propriétaire des lieux lui a demandé innocemment, "savez-vous combien de temps je pourrais rester ici ?" et l'homme de répondre "moi, je suis là depuis longtemps et personne ne m'a jamais dit de partir" [content] => « Qu'on aille quérir un peu d'eau » (Béréchit 18, 4)

    Jusqu'où va l'hospitalité ?

    En Angleterre vit un juif orthodoxe célèbre autant pour sa générosité que pour sa fortune. Ses actions charitables sont nombreuses et connues de tous. Des dizaines de collecteurs de fonds mangent régulièrement à sa table et dans la maison d'hôte qu'il a créé spécialement, vous trouverez toujours même les gens les plus défavorisés ou amers qui retrouvent une sérénité relative pour quelque instants.

    Cet homme a pour habitude de ne jamais s'asseoir en tête de table, et, même lorsque des dizaines de convives partagent ses repas, il prend place parmi les invités.

    Un jour, un des mendiants qui ne connaissait pas le propriétaire des lieux lui a demandé innocemment, "savez-vous combien de temps je pourrais rester ici ?" et le riche bienfaiteur de répondre "moi, je suis là depuis longtemps et personne ne m'a jamais dit de partir. Alors, évidemment, cela ne pose pas problème..."

    Ce Juif, qui se dévoue tellement pour prodiguer des bienfaits ne fait pas seulement preuve d'une grande générosité, il montre qu'il croit sincèrement que le Maître du monde a placé chez lui en dépôt son argent pour qu'il en fasse bon usage. Lorsqu'un guichetier d'une banque remet tout son argent à un client, sera-t-il considéré comme bienveillant ?

    Seule une personne qui vit avec ce sentiment, et la foi simple et naturelle qu'elle n'est pas maître de son argent, est en mesure de s'adonner complètement à la charité pour accomplir la volonté de notre Seigneur en ayant la certitude que même en donnant à l'autre, elle ne manquera pourtant de rien.
      [pic] => 22733 [date_created] => 2016-10-31 21:30:00 [writer] => 55818 [tags] => |51863||51862||56536| [categories] => 52124,52236 [category] => 52124 [classname] => [is_active] => 1 [is_woman] => 0 [override_link] => [pic_text] => [seo_title] => [item_type] => article [item_id] => 192374 [list_type] => mgz_cat [list_id] => 52124 [link] => http://www.hidabroot.fr/article/192374/Une-hospitalité-exemplaire [top_section] => 52124 ) 1
    | 31.10.16 | 21:30
    Une hospitalité exemplaire
    « Qu'on aille quérir un peu d'eau » (Béréchit 18, 4)

    Jusqu'où va l'hospitalité ?

    En Angleterre vit un juif orthodoxe célèbre autant pour sa générosité que pour sa fortune. Ses actions charitables sont nombreuses et connues de tous. Des dizaines de collecteurs de fonds mangent régulièrement à sa table et dans la maison d'hôte qu'il a créé spécialement, vous trouverez toujours même les gens les plus défavorisés ou amers qui retrouvent une sérénité relative pour quelque instants.

    Cet homme a pour habitude de ne jamais s'asseoir en tête de table, et, même lorsque des dizaines de convives partagent ses repas, il prend place parmi les invités.

    Un jour, un des mendiants qui ne connaissait pas le propriétaire des lieux lui a demandé innocemment, "savez-vous combien de temps je pourrais rester ici ?" et le riche bienfaiteur de répondre "moi, je suis là depuis longtemps et personne ne m'a jamais dit de partir. Alors, évidemment, cela ne pose pas problème..."

    Ce Juif, qui se dévoue tellement pour prodiguer des bienfaits ne fait pas seulement preuve d'une grande générosité, il montre qu'il croit sincèrement que le Maître du monde a placé chez lui en dépôt son argent pour qu'il en fasse bon usage. Lorsqu'un guichetier d'une banque remet tout son argent à un client, sera-t-il considéré comme bienveillant ?

    Seule une personne qui vit avec ce sentiment, et la foi simple et naturelle qu'elle n'est pas maître de son argent, est en mesure de s'adonner complètement à la charité pour accomplir la volonté de notre Seigneur en ayant la certitude que même en donnant à l'autre, elle ne manquera pourtant de rien.
     
    Les plus lus
    http://www.hidabroot.fr/